Extérieur de l'église

Il existait déjà au XIe siècle une Église dont le chevet et le transept avaient l’ampleur de ceux de l’Église actuelle.

  • Le premier remaniement date du XIIe siècle, par une construction en pierre de taille (voir les reprises des deux absides et du transept ainsi que l’abondance de sculptures romanes. L’église comporte alors une seule nef.
  • Au XVIe siècle, elle est agrandit par la construction d’un bas-côté sud, flanqué de trois contreforts.
  • En 1765,’un nouveau clocher est édifié, accolé au portail roman.
  • 1838-1839, construction du bas-côté nord et reconstruction de l’absidiole nord pour servir de sacristie pour répondre à l’augmentation de la population du village.
  • 1865-1868, nouvelle démolition de cette absidiole qu’on reconstruit en symétrique de celle d’origine, celle du sud.

L’intérieur de l’Église

L’unité frappante, du chœur, n’est qu’apparence. Un dessin de Léo Drouyn montre que les deux baies de part et d’autre de la baie d’axe, n’existaient pas et que celles les plus proches du transept avaient été, l’une obstruée et l’autre agrandie.

C’est entre 1865 et1868 que le chœur prend l’aspect que nous lui connaissons. Il sera par la suite rénové en 1980.

  • L’abside, munie d’une travée droite comporte de magnifiques chapiteaux, notamment à l’arc triomphal : à gauche, Daniel bénissant les lions et à droite, des félins crachant des rinceaux.
  • À l’entrée des absidioles : au nord, des oiseaux becquetant une grappe de raisin,  et au sud, deux félins à la crinière stylisée, aux pattes en haut relief.
  • Quatre bas reliefs ont été remployés de part et d’autre de l’arc occidental du transept. Et notamment, le Christ entouré des quatre évangélistes (tétramorphe) et une Vierge à l’Enfant avec de longues nattes, ce qui est rarissime.

En 2006-2007, des peintures des peintures murales, révélées par des sondages en 2002, ont été dégagées et restaurées, au mur nord du transept. Elles datent probablement du XIVe siècle. Elles illustrent en partie basse les « travaux des mois ». Seuls septembre, octobre et novembre sont bien visibles.

L’extérieur

Le chevet comporte certaines baies romanes dont les arcs reposent sur des chapiteaux sculptés de rinceaux, d’entrelacs, de grappes de raisin stylisées, d’animaux (un lièvre), d’un personnage portant une houe et d’un autre portant un gros poisson sur les épaules.

Sous le toit, les modillons, sculptés, sont aussi très intéressants.

Inscription à l’inventaire des Monuments historiques

Le chœur de l‘Église a été classé monument historique en 1907 et le transept en 1984. En 2004, l’ensemble de l’Église a été inscrit à l’inventaire supplémentaire, à l’exception des parties classées.

Les travaux de restauration de ce patrimoine devraient se poursuivre dans les années à venir.

 

 

L’église dans google map